artisanales

 
Edition du samedi 29 août 2015
Numéro 1196 - www.lekotidien.fr
Vacances ! - Le Kotidien revient tout bronzé à la rentrée !
altVoilà encore une saison d'actualités kotidiennes qui s'achève pour la rédaction de votre feuille de chou numérique préférée ! Le Kotidien sera de retour en septembre et vous réserve tout plein de surprises quant à son format, sa diffusion et son site internet. Il y avait besoin de changement pour faciliter à tous nos fidèles abonnés la lecture de leurs trois pages matinales. Vous n'en saurez pas plus pour le moment, mais en off, nous pouvons vous dire que votre boîte mail ne sera plus surchargée par le poids des pdf, même si ceux-ci continueront bien sûr d'exister… Surprise !
Quel bilan tirer de ces 11 derniers mois passés à traiter de l'actualité en Guyane ? Un plaisir certain à voir que les choses bougent, même si ce n'est pas forcément dans le sens que tous préfèreraient. Un second barrage reporté à plus tard ou à jamais, des recherches pétrolières qui s'embourbent chez nous mais s'accélèrent dans les pays voisins, des élections en pagaille dans les mairies et communautés de communes, du dialogue entre l'Etat et les professionnels, des contrats de ville, de plan, de "tout" pour planifier les années à venir, des satellites mis avec succès (ou presque) en orbite, et un relatif succès de la lutte contre l'orpaillage et la pêche illégale…
Quelles perspectives pour les mois à venir ? Bien sûr la première année officielle de l'Université de Guyane, la campagne pour l'élection à la Collectivité Territoriale en décembre, l'inauguration du pont sur l'Oyapock (ahah !), la poursuite des tirs d'Ariane 5, Soyouz et Vega, et la mise en chantier du futur pas de tir d'Ariane 6… Et espérons-le, la baisse du chômage.
En attendant de voir toutes ces choses se concrétiser, nous vous souhaitons à toutes et à tous, un très bon mois d'Août en Guyane ou ailleurs !
L'équipe du Kotidien
 

guyane1ere

 
ctg
 
Guyane – La Région prend véritablement la main sur les fonds européens
altDans le cadre de l'acte 3 de la décentralisation, le gouvernement a laissé la possibilité aux Régions de gérer elles-mêmes tout ou partie des fonds européens. En mars, la collectivité régionale (qui deviendra en décembre la Collectivité Territoriale de Guyane) a inauguré son Pôle Europe devant les représentants de l'Etat et des autres collectivités, route de la Madeleine à Cayenne.
Devant gérer une partie des 530 millions d'euros de fonds européens dédiés à la période 2014-2020, la Région a réuni mardi son premier "comité de programmation" sous la présidence du Directeur général des Services, Hervé Tonnaire, assisté du Secrétaire Général aux Affaires Régionales (Etat), Vincent Niquet, du conseiller général délégué aux affaires européennes, Daniel Mangal, et de Guy Vaissière pour la Direction générale des Finances Publiques.
Ainsi, 3,3 millions d'euros de Feder ont été engagés pour le cofinancement de deux projets : l'aménagement de "voiries et réseaux primaires" pour les 193 logements devant être construits par la Simko au niveau du Mont Baduel (1,5 million sur 2,6 millions au total), et pour la "diffusion de la culture scientifique" par divers organismes et associations.
La Canopée des Sciences recevra donc 644.000 euros pour "assurer des missions itinérantes et interactives (…) sur l'ensemble du territoire" via le programme Camion et Pirogues des Sciences, dont le coût total s'élève à 1,5 millions d'euros. Guyane Développement Innovation recevra 411.000 euros pour porter le "NumLab de Cayenne". D'un coût total de 4,2 millions d'euros, ce NumLab assuradevra assurer son rôle de "pré-incubation et espace numérique" où les entrepreneurs, étudiants et grand public "pourront expérimenter ou développer les technologies numériques".
 
altA St-Laurent, le TechniLab - similaire au NumLab de Cayenne - est porté par l'association Manifact, qui recevra 350.000 euros sur les 865.000 euros du projet. Et enfin, la Maison de la Découverte de Petit-Saut, gérée par l'Association pour la Découverte scientifique de Petit-Saut bénéficiera de 344.000 euros sur un total d'un million, pour "proposer aux visiteurs de (re)découvrir de manière interactive la richesse de la diversité biologique de la Guyane."
7,5 autres millions d'euros ont quant à eux été engagés pour le lancement des appels à manifestation d'intérêt "hébergements touristiques et zones de bivouac" (2,5 millions), ainsi que ceux concernant les "aides aux entreprises" (5 millions). Les organismes ou personnes intéressés peuvent dès maintenant trouver plus d'informations à ce sujet sur le site de la Région :
https://goo.gl/UV4BQr. La date limite des dépôts pour la partie touristique a été fixée au 4 août, alors autant se presser… Les entrepreneurs ou porteurs de projet pourront de leur côté préparer leurs dossiers "jusqu'au 30 septembre à 12h" précise la Région. ES
 
Pour retrouver nos annonceurs cliquez sur le lien sous l'image.
En page 3, fin du feuilleton Un voyage en train peut en cacher un autre…
Retrouvez "Les Coups de Cœur de la Comm'" (du 27 juillet au 2 août), deux pages réalisées par Jennifer Charles, "une lettre d'information hebdomadaire vous permettant d'être informé des activités diversifiées et parfois méconnues en Guyane."
A retrouver ici et à partager sans modération !
 

sagip

 

entredeux

 

cyphoma

 

jeunegueule

Guyane Vakans en nou koté : le guide touristique de la Guyane est paru !
alt22.000 exemplaires de ce "guide de l'offre touristique locale" ont été commandés par le Comité du Tourisme de la Guyane pour permettre aux visiteurs comme aux guyanais de (re)découvrir les nombreux sites naturels et culturels, les différentes activités de loisirs proposées sur le territoire, les randonnées et autres itinéraires touristiques, ainsi que le calendrier de cet "été" 2015. Bien sûr, tous les hébergements et restaurants sont également présentés dans ce recueil de 60 pages illustrés par de nombreuses photographies et dessins (signés Christie Hardjopawiro).
Pour consulter la version numérique du guide, c'est ici :

National – Conduite sans permis : une contravention suffira…
altConduire sans permis ne sera bientôt plus un délit mais une contravention, passible d'une simple amende : c'est ce que prévoit un projet de loi du ministère de la Justice qui doit être présenté ce matin en conseil des ministres. Mais la révélation jeudi de ce volet du projet de Christiane Taubira sur "La Justice au XXIe siècle" a provoqué de vifs débats. Les associations de sécurité routière dénoncent un "pousse-au-crime".
Actuellement, la conduite sans permis est passible d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende. Selon ce texte, lorsque les faits "seront constatés pour la première fois" et à l'exception "de certaines circonstances" (alcoolémie, pas de ceinture…), l'automobiliste ne devra plus s'acquitter que d'une amende de 500 euros (400 euros immédiatement, 750 euros avec majoration).
L'objectif pour la Garde des Sceaux : retirer une charge de travail aux tribunaux correctionnels, qui n'ont plus le temps, ni les moyens de traiter ces infractions dont les sanctions actuelles ne seraient plus assez dissuasives…
Guyane – Une agence régionale de la biodiversité d'ici 2016
altC'est ce qu'a déclaré à la collectivité régionale Olivier Laroussinie, préfigurateur de l'Agence Française de la Biodiversité qui devra être créée dans le cadre de la future loi éponyme, lors d'un séminaire organisé par la Région cette semaine. S'appuyant sur l'Observatoire de la Biodiversité Amazonienne de Guyane imaginé en 2013 par la collectivité, l'Etat s'est dit optimiste pour que "l'installation d'une agence régionale de la biodiversité" voit le jour en Guyane d'ici fin 2016. Cette instance sera chargée de fédérer les acteurs, et de mettre en place la stratégie régionale de la biodiversité.

De bavures en bavures, les tensions "raciales" se ravivent aux Etats-Unis
Samuel DuBose, un Noir américain de 43 ans, a été tué par un officier de police blanc le 19 juillet dernier dans l’Ohio lors d’un contrôle de routine. L’officier Ray Tensing, inculpé ce jeudi pour meurtre, avait interpellé la victime alors que celle-ci roulait sans plaque d’immatriculation. Une empoignade a débuté après que le suspect a refusé de sortir de son véhicule. Ray Tensing affirme que Samuel DuBose prenait la fuite en le traînant au sol. Les images de la caméra fixée sur l’agent de police contredisent ses propos.
Plusieurs bavures policières au cours desquelles des policiers blancs ont tué des afro-américains non armés ont ravivé depuis un an les tensions raciales aux Etats-Unis, entraînant des manifestations dégénérant parfois en émeutes, et relancé le débat sur la violence policière. En particulier, parce que la plupart des policiers n'ont pas été poursuivis.
La famille de Sam DuBose a appelé à éviter la violence. "Mon frère allait devenir un autre stéréotype et finalement ça ne va pas arriver", a déclaré Terina Allen à la presse locale. "Je suis aussi heureuse que possible" - compte tenu des circonstances - "qu'une sorte de justice soit en train d'être rendue pour Sam".

lekotidien

Communiqués
 
Restriction de la circulation sur la RN2 "pont de la Comté" Du 27 juillet au 14 août seront réalisés des travaux de remplacement des madriers d’usure du platelage du pont de la Comté au PR 35+748. En conséquence, la circulation sera temporairement interrompue sur des périodes d’environ 15 minutes, du lundi au vendredi de 8h à 14h.
 
La piscine Mehdy Metella de Mana organise un stage de natation du 4 au 14 août pour les enfants de 6 à 12 ans. Tous les matins pendant une heure à 9h ou 10h. Au programme : test, équilibre aquatique, découverte des activités nautiques, initiation aux quatre nages, mini-compétition. 0594 27 87 74.
 
La Brasserie Guyanaise s’ouvre au public ! Durant toute la période estivale, la Brasserie Guyanaise propose de
découvrir deux fois par semaine les savoirs faire brassicole, l’histoire
de la Brasserie Guyanaise et de la bière ainsi que le métier de
brasseur.
Au programme : Visite guidée de la brasserie suivie d’une dégustation (pour les majeurs)* - Réservation obligatoire - (durée 1H30)
• Tous les vendredis à 15h
• Tous les samedis à 10h
Tarif : 5€ par personne (gratuit pour les moins de 12ans)
0694 28 90 78
3, chemin Mogès, route de Stoupan à Matoury www.jeunegueule.com
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.
 
Sortie : Venez découvrir au large du Mahury une île nommée "Ilet aux singes" ou "Ilet la Mère", au programme, balade pédestre autour de l’île, observation des singes, petite plage… Visites guidées tout public les samedi 8 & dimanche 9 Août. Places limitées, info & résa au 0594 29 27 14
 

kot

 

ATG

 
Feuilleton - Un voyage en train peut en cacher un autre… (3/3)
La première partie de ce feuilleton à retrouver ici :
http://goo.gl/umHPZn et la seconde ici :
 
[Monsieur Lapointe, le séduisant commandant de bord, tente de séduire la bourgeoise Madame Neruda…]

alt-Est-ce dû à votre profession ou à votre nationalité un tel empressement monsieur Lapointe ? J’imaginais les canadiens plus posés, plus "anglophones" si vous voyez ce que je veux dire…
-Les canadiens je ne sais pas, mais chez nous à Québec, lorsqu’on a la chance de voyager en si galante compagnie, on ne peut qu’être empressé. N’ayons pas peur des mots, vous êtes d’une beauté à couper le souffle.
L’exaltation du commandant a visiblement fait mouche puisque la rougeur qui enflammait les joues de Juliette s’est propagée jusqu’à son cou et fait ressortir le gris clair de ses yeux. Elle ne s’offusque pas de la drague peu conventionnelle, mais s’en inquiète.
Pourtant madame Neruda connait les hommes, au moins autant que n’importe quelle bourgeoise oisive, elle a été jeune aussi. Mais là, ça n’est plus le coup de foudre qu’elle redoute, c’est l’irrépressible attirance pour cet homme qui l’inquiète. Ou plus exactement ses conséquences.
-Juliette.
Le commandant Lapointe s’est levé, empressé, et lui a pris la main une fois assis à ses côtés.
-Juliette, divine Juliette. Ce que je vais vous dire va vous surprendre, et vous n’allez peut-être même pas le croire, mais je vous jure sur tout ce que j’ai de plus cher au monde que c’est la vérité. Je crois que je vous ai attendu toute ma vie. Ça ne fait pas une heure que je vous regarde et vous parle, mais je me rends compte que je vous ai toujours attendue. Je suis sûr que ce que je ressens pour vous est partagé.

acdtp

formacom

Ca n’est pas une prison qui garde la main de madame Neruda, puisqu’il ne fait que la retenir au plus près de sa bouche. L’éclat de la montre suisse souligne l’ardent baisé qu’il vient de déposer dans sa paume. Il s’empresse, et se passionne pour cet otage qu’il consomme du bout des lèvres.
- Monsieur Lapointe, ne croyez-vous pas que vous allez vite en besogne ?
altElle valide d’un sourire rougissant l’empressement du commandant mais tient à distance le rapprochement que le canadien souhaiterait visiblement plus intime.
- Vite vous dites ? Juliette, j’ai passé pratiquement un demi-siècle à vous attendre. Nous avons déjà perdu bien trop de temps. Laissez-moi vous aimer douce Juliette.
Une main sur la jambe de madame Neruda, il s’est penché pour un premier baisé.  Même si la française n’est pas une oie blanche, et que cette fougue amoureuse inattendue semble émouvoir au plus haut point, elle marque un temps et repousse gentiment le monsieur d’une main délicatement posée sur sa joue.
- Quelle fougue, ne me dites pas que vous iriez jusqu’à me culbuter sur la banquette quand même ? Je vois bien que le wagon est quasiment désert, mais je ne pense pas que nos ébats passeraient inaperçus…
Il a souri, sachant désormais que l’idée d’une relation ne l’effarouchera pas.
- C’est la fougue de tous ceux qui découvrent celle qu’ils auraient dû chérir une vie entière. C’est la fougue d’un corps qui revit devant le seul qui pouvait lui redonner vie. C’est la fougue d’un amour peu commun !
Si la drague est grossière, elle n’en touche pas moins la pragoise qui s’empourpre de plus belle sous l’excitation qu’il engendre.
- Juliette, je vous en supplie, un baiser …
Yeux fermés, conscience en berne, Juliette s’est avancée au contact de ses lèvres. Mais si le baisé s’est montré délicat dans le premier instant, la fougue qui enflamme le canadien a précipité sa dérive.
Il faut les voir tous les deux se lécher la bouche comme le feraient deux ados libérés d’une surveillance parentale. Peu de retenue de la part du couple qui se sait à l’abri du regard de leurs voisins les plus proches. Les mains du commandant ont su s’approprier une grande partie de la façade avant de la française, alors que celle-ci se pâme et caresse un visage qu’elle couvre de baisés passionnés.
Aussi conscient soient-ils de leur débordement affectif, il n’en arrive pas moins le moment ou le crescendo du rapport demanderait une intimité mieux protégée.
C’est le commandant Lapointe en homme habitué à gérer les situations délicates qui précipitera leur ébat vers d’autres cieux plus intimes.
-Viens !
Il s’est levé, et l’a prise par la main pour qu’elle le suive dans le couloir du train. Comme deux voleurs qu’une fuite éperdue précipiterait en avant, ils sont passés indifférents devant les rares usagers conscients du wagon.
Si les toilettes des premières ne sont à l’évidence pas aussi exigüe que celle d’un avion de ligne, il n’en demeure pas moins que l’endroit reste étriqué. Mais envisager l’échec serait mal connaitre les compétences que développe une forte dose réciproquement partagée d’hormones sexuelles.


altLe parking de la gare de Lyon, à Paris, est à l’image du TGV qui est entré en gare quelques minutes plus tôt, peu encombré.
Il n’y a d’ailleurs personne pour admirer l’osmose du couple qui se dirige jusqu’à sa voiture. L’homme, en costume de commandant de bord a poussé la galanterie jusqu’à ouvrir la porte de sa femme et est allé ranger seul leur bagage du week-end dans le coffre du break.
- C’était bien l’idée du commandant de bord, j’ai bien failli ne pas te reconnaitre tu sais.
- J’ai changé de magasin de location, je voulais te surprendre.
- Le mois prochain on va à Bruxelles ?
- Si tu veux, mais on prend un train ou il y a plus de monde alors, j’aimerai bien qu’il y ait des témoins, ça m’excite terriblement…
Nicolas Hibon
 
 

cyphoma